En Kim en Joong, l'homme, le prêtre, l'artiste ne font qu'un ; un trait de feu dont parlent les poèmes de François Cheng*, trait de feu d'inspiration divine qui déchire le monde de l'indifférence. Le documentaire nous conduit à la rencontre de cet enfant de Corée d'origine modeste devenu aujourd'hui le Père Kim en Joong artiste prêtre de renommée mondiale. De son art de calligraphe, il a conservé une maitrise absolue du trait qui transparait dans son oeuvre de peintre et, dans son travail de céramiste, le Père Kim révèle le mieux son détachement des choses matérielles, refusant un art de l'utile, il s'attache au travers de ses déconstructions à méditer sur la fragilité des choses solides. C'est dans le vitrail que le père Kim exprime avec le plus de force son altruisme et son sens du sublime. Ses réalisations, destinées à des édifices religieux, lui permettent de partager avec le plus grand nombre son sens du divin. Coproduction KTO/REGARDS PRODUCTIONS, 2015. Jean-Pierre et Lily Franey.
Documentaire du 14/09/2015.